Actualité

2019-04-01

L'emballage fourreau

Généralement utilisé comme un suremballage, le fourreau constitue souvent la touche finale d’un packaging conçu par un fabricant. À la fois protecteur et esthétique, il préserve l’enveloppe tout en sublimant l’apparence du produit fini. Focus sur cet emballage pratique et design.

Qu’est-ce qu’un emballage fourreau ?

Communément cartonné, il est une protection de l’emballage. Il est au packaging ce que la jaquette est à la couverture d’un livre. Habituellement, il s’agit d’un assemblage d’éléments cartonnés imprimés, aux dimensions de l’objet à recouvrir le plus souvent. L’objet va s’insérer par glissement à l’intérieur de l’étui. D’un point de vue pratique, il est véritablement un bouclier visant à protéger l’emballage des chocs, notamment dans le monde alimentaire, des liquides et de tout incident qui pourrait l'altérer. D’un point de vue esthétique, on pourrait assimiler cette surcouche à ce qu’on appelle la « cerise sur le cadeau ». Très classe et distingué, il exprime de suite une sorte de raffinement quand il protège un objet de valeur ; quand il recouvre un objet de consommation courante, il inspire le sérieux et le professionnalisme. Et ce d’autant plus qu’il est déclinable, à l’instar d’une couverture, de toutes les façons imaginables.

Quel produit associer à un fourreau ??

Tout produit peut en être muni, dès lors que la forme à recouvrir n’est pas démesurément complexe.

En suremballage esthétique, il va magnifier par exemple des produits à offrir, comme du chocolat, du parfum, ou encore un coffret DVD. Il est également très apprécié pour certains objets d’exposition, comme un beau-livre. De même, certaines boutiques de vêtements apprécient à l’occasion de pouvoir présenter certains articles dans des boîtes cartonnées, et un écrin de ce type est le point final idéal d'une telle présentation.

Un tel étui est chic, mais il est aussi pratique. Dans le monde de l’alimentaire notamment, il s’avère extrêmement utile : pour protéger certains emballages qui peuvent être fragiles, mais aussi pour faire figurer sur lui des informations qu’il n’est pas possible d’imprimer sur la matière du contenant d’origine. Ainsi, les bocaux, boîtes en plastiques, boîtes de conserve et tant d’autres gagnent à arborer ce suremballage.

Comment personnaliser mon emballage ?

Il est généralement en carton, imprimable, et donc propice à tout ce que permet l’imprimerie traditionnelle. Il est possible de l’imprimer dans toutes les teintes voulues, de le gaufrer pour une esthétique léchée ou d'y appliquer un vernis sélectif pour mettre en exergue les éléments de communication voulus. Il est également possible d’opter pour des étuis ne recouvrant pas intégralement la surface de l’objet à protéger, avec des demi-étuis, ou de simples bandeaux. Les personnalisations de prestige sont également permises, notamment la dorure.

Tous ces types de façonnage sont possibles chez votre fabricant LCI-packaging.